[Candidature] Adriane Ashville

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Candidature] Adriane Ashville

Message par Adriane Ashville le Lun 21 Mar - 11:27

Présentation :

Nom : Ashville
Prénom : Adriane
Sexe : Féminin
Âge : 25 ans

Etat civil actuel : Infirmière de Garnison, Forgeronne Militaire, Ingénieure d'Artisanat
Lieu de résidence : Port-Valgarde - Fjord Hurlant - Norfendre
Lieu de naissance : Ferme des Alexston - Marche de l'Ouest - Royaume de l'Est

Appartenance actuelle : l'Alliance, Le front d'Argent, l'Expédition de la Bravoure

Description physique :

Adriane est une femme tout à fait normal sur bien des points. Elle est de peau plutôt clair, au teint frais, aux yeux d'un marron clair profond et d'une chevelure blonde comme blé dorée au soleil. Bien qu'encore jeune, notre protagoniste dispose d'un corps déjà bien sculpté par les années d'apprentissages au combat et une musculature plutôt bien portante, alors habituer à frapper le fer avant de le porter au combat. Dans un premier contact il vous serait alors facile de lui reconnaître un bon cotés garçon manquer : Cependant sachez que ceci ne fait pas tout son caractère ! Malgré son vécu banal, n'étant déranger que par de nombreux échanges de fer plus ou moins justifier de par les différents cataclysme qu'à vécu Azeroth, celle-ci à tâcher de garder sa beauté et sa féminité en tout temps, ne liens sa chevelure qu'en de rare occasion et ne cachent pas ses atouts offert par mère nature. Aussi à t-elle eus pour but de se confectionner très tôt, une armure de plate cuivre et or, aux coupures affinés sur ses formes afin d'être toujours prête et disposé d'un matériel de qualités. En somme, Adriane est une femme guerrière encore peu aguerrie à la guerre, mais comblant ses faiblesses d'une soif de mieux faire. Autrement c'est une forgeron et une ingénieur ayant plaisir à confectionner dans ses métiers respectifs, bien qu'une nouvelle fois, celle-ci n'excelle pas pour autant dans ces domaines. Une femme banal en outre, mais pas seulement...

Description psychologique :

Caractèrement parlant, Adriane et tout aussi « normal ». Étant d'origine modeste, celle-ci apprit très tôt à faire preuve de respect à ceux lui étant supérieur et à faire ce qui lui était dicter. ...D'ailleurs, elle le su peut-être un peu trop, devenant même servile à une période de sa vie, mais passons. De son vécu, la petite paysanne devint rapidement plus que ça. Laissant la fourche et la bêche pour saisir les armes, celle-ci se refera avec les années, une personnalité plus dur et plus passionné. Elle apprendra à laisser son vécu d'antan de cotés et suivre de nouvelles règles plus stricts et plus impartiale, allant même des fois à les outrepassés elles aussi. A cotés de cela, c'est une jeune fille ayant grandi trop vite. Ayant vécu diverses choses l'ayant plus ou moins heurter, celle-ci se forcera à devenir plus masculine sur certains points, laissant le sentimentalisme de cotés. D'ailleurs c'est ce même sentimentalisme qui la fera devenir en grosse partie ce qu'elle est aujourd'hui. Rapidement écœurait des hommes pour leurs fâcheuse tendance à s'octroyer tout ce qu'ils pouvaient vouloir, elle commencera à les détester, voir vouloir leurs morts. Cependant, elle rejoindra les ordres de manières peu conventionnel et se ravisera. Alors transportant la haine qu'elle portait pour les hommes sur son nouvel et unique but, elle deviendra dévot à "sa manière", gagnant le titre de Paladin quelques années après son intégrations.

...Tout ceci pour dire, Adriane est une femme ayant déjà pas mal souffert de par son vécu, malgré son jeune âge. C'est une femme dur mais pouvant être tendre, une femme investie au point d'être tête brûler et qui, malgré tout problème, s'avisera de menait son objectif à bien. Elle restera, en tout temps, consciente de ses défauts, mais n'en fera pas un fait insurmontable. Pour finir, c'est une femme à la féminité assumé, mais ayant trop bourlingué pour se lâcher facilement. Une femme au cœur d'homme.


Un bout d'histoire :

Adriane naquit dans une petite propriété de la Marche de l'Ouest, non loin de l'actuelle ferme des Alexston. Aux côtés d'un père et d'une mère aimants, la petite fille vécue les premières années de sa vie comme de l'eau de rivière. Paisible étaient les journées dans la propriété familiale, et même si les cours octroyés par la mère étaient ennuyeux à mourir, l'avènement du retour du père tant aimé, calmé instantanément l'esprit de rébellion de notre jeune protagoniste. Oui, bien que la mère fût alors, simple paysanne connue et reconnue pour ses délicieux plats, le père lui était légèrement plus que ça. Officier dans l'armée de Hurlevent ayant déjà bien vécu, celui-ci était lui aussi bien connu de ses paires. Homme plein d'entrain et impliqué dans sa tâche, l'officier et père était un homme de qualité, respecté. C'est d'ailleurs, c'est cet homme respecté qui, lorsque la femme tournée le dos, apprenez à sa fille à manier le fer aussi bien que l'outil.

Oui, bien que tout deux s'aimaient d'un amour sans limite, les parents d'Adriane n'étaient pas d'accord sur l'éducation de leur fille. L'une voulait une vie sans tumulte pour sa fille, tandis que l'autre sachez que ce calme environnent ne durerait pas. Mais malheureusement, les espoirs de notre jeune fille ne firent pas sa vie et un matin de retour, l'homme se fit absent. Plutôt, deux hommes mandatés pour l'occasion se rendirent jusqu'à eux et les informa que le père était porter disparu au delà de la porte des ténèbres. La nouvelle fut un véritable coup de poignard pour la famille déjà fragile et c'est sans peine que la femme se laissa aller, ne voyant plus de plaisir en la vie. Adriane, alors âgée de quelques années, alors, tenta par bien des manières de redonner goût à la vie, à la femme meurtrie, mais rien n'y fit. Deux ans plus tard, la femme mourus un soir d'automne, laissant un large pellicule à la fille afin qu'elle puisse vivre à son tour sans problème.

Notre protagoniste grandit alors trop vite. Se voyant alors bien seule au monde, Adriane laissa la ferme et les outils et partie pour la capitale. Là-bas, elle fit parler d'elle autant que possible et réussi à rejoindre une dépendance militaire. Fière d'enfin pouvoir suivre ce désir qu'elle chérissait tant, elle fut malgré tout, troublée. Entonnement, la jeune fille se rendit compte que son père n'était pas tant aimé que ça et, c'est avec une boule au ventre qu'elle passa ses premières années militaires. Oui, de par son appartenance en dit "grand homme", elle fut bizutée et dénigrée au plaisir, devenant sans attendre le souffre-douleur de ses compagnons de garnison. Elle dut faire et apprendre à ses dépens pendant plusieurs longues années. Ne gagnant pas l'estime qu'elle désiré, elle commencera à méprisé l'armée, et ce, jusqu'au renouveau de la campagne en Norfendre.

Dés lors, les choses tournèrent à son avantage. Les dépenses en troupes de l'Alliance sur le front, la firent très rapidement appeler à combattre. Profitant alors de cette opportunité pour se faire un nom, la jeune femme rejoignit le Norfendre avec une ferveur qu'elle ne se connaissait plus. Se détachant un à un, de ses fers la liens au titre de simple "femme", elle fera parler d'elle dans les premières heures comme dans les dernières. Une fois sur le front à combattre les hordes du roi lich, une autre fois à engendré des attentats contre les masses Vyrkuls, la jeune fille devint très rapidement une combattante émérite. [...] Excellent autant dans l'explosif que dans le maniement du fer et du marteau, elle ne se retrouvera cependant que quelques années plus tard. Faisant alors la rencontre d'une auxiliaire de soin dépêchée pour soigner les soldats blesser, Adriane fut estomaquée par la maîtrise de la femme. ...Si bien qu'elle déposa les armes, aussitôt le gros de la campagne en Norfendre effectuer. Rejoignant alors le Port-Valgarde, elle apprendra les rudiments du soin et deviendra avec le temps, une véritable infirmière de front.

[...]

Les années passèrent alors. Même si les conflits et les temps forts de l'Alliances se chevaucher inlassablement, notre infirmière de garnison n'en démentie pas à son vœu d'appartenance à l'Expédition de la Bravoure, et bien que son manda était terminé depuis longtemps, elle garda le Norfendre comme l'un de ses principaux foyers. Restant le plus clair de son temps sur place afin de parfaire aux tentatives ennemies, Adriane ne rejoindra qu'à de rare occasion, le continent mère.

D'ailleurs, c'est lors d'une de ses sorties que la femme fit la connaissance du commandant Bridelion Waterac. Dés lors, elle le croisera à plusieurs reprises et biens que n'épousant pas intégralement sa vision du conflit territoriale, elle lui reconnaîtra un certain goût et une certaine prestance. D'ailleurs, sa dernière rencontre avec celui-ci lui fit faire la connaissance de sa femme lors d'un dîner mondains. Après ça, elle dû retourné en Norfendre et perdit toutes traces de l'homme...

Quelques années plus tard...

Aujourd'hui devenue plus stable et plus sûr d'elle, Adriane vit toujours en Norfendre. Vivant de sa maîtrise de la forge, la femme mène une vie aussi paisible que possible. Mais cette vie de solitude résonna rapidement en elle comme un bruit de corne tordue. Toujours vieille fille ne voyant d'attrait que dans le combat, elle vit la plupart du temps seule. Elle apprendra au détour d'une discutions, le souhait de recrutement de la "Maison Waterac". Dés le lendemain matin, elle prit sa plus belle plume et transmit son souhait d'appartenance à la dite maison, en mémoire d'un homme qu'elle connaissait fière et sûr de lui.

- "Peut-être serai-je enfin en mesure de trouver sens à ma vie..." -fut ses dernières paroles.


HS :Gros de la correction effectuer. Toutes mes excuses pour les hors-propos !


Dernière édition par Adriane Ashville le Mar 22 Mar - 11:56, édité 1 fois
avatar
Adriane Ashville

Messages : 3
Date d'inscription : 21/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Message par Dame Ikarea Waterac le Mar 22 Mar - 11:01

Le parchemin où était inscrit ses vœux arriva sur le bureau de l'Amiral Bridelion dans les jours qui suivirent, malgré la lenteur du service postier.

Après une lecture attentive et sérieuse, Bridelion attrapât un parchemin, une plume.

"Adriane Ashville.

J'ai bien reçu votre demande d'adhésion, et après l'avoir étudié, j'ai décidé de vous faire passée les tests requis pour faire partir de la Flotte. Présentez-vous à bord du navire Amiral, le Valkyrie, au port de Hurlevent dans les plus brefs délais. Et excusez le ton de cette lettre, la procédure... 

Amicalement,
Bridelion Waterac, Amiral de la Flotte, commandant des survivants de Fort-Criant." 


Il attacha la missive à son oiseau messager, qui partit sur-le-champ délivrer le message. 

Il alla ensuite sur la Passerelle, préparer les tests.
avatar
Dame Ikarea Waterac
Admin

Messages : 36
Date d'inscription : 19/01/2015
Age : 18
Localisation : Fort-Criant

Voir le profil de l'utilisateur http://lamaisonwaterac.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Message par Adriane Ashville le Mar 22 Mar - 12:27

La matinée était déjà bien entamée ce jour-là. Les rayons forts et brillants du soleil paraissaient aux travers du tissu de la tente. Adriane, alors encore assoupie, était comme carpe dans l'eau, dormant à point fermer sur le ventre. La nuit aurait pu être paisible encore longtemps si tout un coup, un cri ne fut pas émit à tout-va. Le mandaté de poste hurlé l'arriver des colis et autres lettres au travers des tentes jusqu'au moment où il s'arrêta devant celle de notre protagoniste. Faisant passé la lettre entre les fermetures sans pour autant pénétrer, il informa la femme que cette missive semblait être importante.

Adriane, alors réveiller par le beuglement de vache folle, se redressa d'un trait, saisissant la missive du bout des doigts. Elle remercia l'homme pour sa tenue et le fait de ne pas être entré sans autorisation, puis fit volte-face jusqu'à son lit. Plongeant dedans comme un poisson dans un lac, elle ouvrit la lettre sans attendre, ne relevant les yeux qu'au moment où sa lecture prit fin.


- « Officier, il va falloir que je parte, je pense ! »

-  « Hein !? »

- « J'AI DIT : 'VA FALLOIR QUE J'PARTE ! »

Oui, les rapports sociaux en ce lieu éloignés de tous, étaient plus qu'amicales et grotesques, et c'est en informant son charger de droit qu'elle devait partir, que notre femme s'assura un retour sans encombre. Elle savait qu'au-delà des procédures, beaucoup ne lui en voudraient pas de prendre congé. Puis, tant qu'elle repassée de temps à autre, l'absence ne se ferait pas trop longues pour les hommes encore sur le front.

Adriane se releva alors a toute blindes et se saisi d'une plume. Commençant la rédaction de sa réponse, elle saisit une à une ses affaires pour les assemblées pour un départ imminent.

« A l'intention de Sir Waterac Bridelion,

Quelle fut ma surprise en recevant votre missive, et ma joie qu'en à la lecture de votre réponse! Sachez que je suis plus qu'enjouée de ce dénouement et c'est sans contraintes que je me rendrais au lieu-dit dés mon retour du front de Norfendre. Et n'ayez nulle craintes vis-à-vis de protocole, beaucoup ici s'en barde le dos, alors j'y suis parée ! Bien, sachez que d'ici-là, je me tiens encore à votre entière disposition et serai en votre compagnie d'ici trois lunes, trajet oblige…

Une nouvelle fois, veuillez recevoir mes sincères remerciements et vœux de bonne santé d'ici mon retour sur le continent mère.

Votre amie,

Adriane A. - Mandatée d'entretiens d'armement, Port-Valgarde, Front du Norfendre.
»


Dés la rédaction finit, le plus clair des affaires avaient était regrouper, et c'est sans attendre que la femme surgît de sa tente. Donnant à la va-vite sa lettre au postier, elle salua humblement ses camarades et les rassura de son retour prochain. Puis, lorsque tous furent salué, elle monta à bord du prochain départ vers le continent, prenant le temps au passage d’étreindre son Officier et ami de toujours, Arnold. Chose faite, c'est le nez au vent et le chef bien droit que la femme fixa l'horizon, barda sur l'épaule.
avatar
Adriane Ashville

Messages : 3
Date d'inscription : 21/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Message par Dame Ikarea Waterac le Mar 22 Mar - 17:33

Ce coup-ci, le service postier fut plus lent, et la missive n'arriva que lorsque les trois lunes annoncées par la lettre furent révolues. 

Bridelion s'empressa alors de mettre son armure, maudissant les postiers, craignant qu'Adriane n'arrive avant qu'il ne puisse l'accueillir à bord. C'est donc avec une cape encore froissée, un tabard mal mit et une armure mise à l'arrache et non nettoyée qu'il sortit de sa cabine et courut vers l'extérieur.

Ikarea se moqua de lui en le voyant de la sorte, ce à quoi Bridelion répondit par un simple sourire, trop pressé pour répondre verbalement à la moquerie de sa soeur.

Il s'arrêta enfin sur le quai, comme si de rien n'était, et ne fit pas attention à ce qui l'entourait, trop occupé à essayer de remettre son épaulière dans l'axe.
avatar
Dame Ikarea Waterac
Admin

Messages : 36
Date d'inscription : 19/01/2015
Age : 18
Localisation : Fort-Criant

Voir le profil de l'utilisateur http://lamaisonwaterac.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Message par Adriane Ashville le Jeu 9 Juin - 17:51

Fière mais pas trop, notre jeune femme resta posté telle une vigie, à la proue du bateau. Les traits sereins et le regard fixe, Adriane fit face à l'étendue d'eau pendant plusieurs dizaines minutes dans l'attente du départ. Aussi, lorsque le navire largua les amarres, les hommes commencèrent leurs travail avec entrain, hurlant à la va gonde leurs tâches laborieuse. Ceux-ci réveilla alors légèrement notre protagoniste qui ne tourna pas la tête un instant, dans l'espoir de ne pas regretter trop tôt le domicile habituel. Non, au contraire, telle une bohème elle s'installa sur le dolon avec nonchalance et laissa son dos faire face au vent. Cheveux détaché, elle resta ainsi stoïque sans prendre part à quoi que ce soit d'autre. Le second eus beau résonné la jeune femme afin qu'elle quitte son perchoir pour raison de sécurité, seul le soleil couchant eut raison de son entêtement. Alors rendue à la raison que ce voyage serait plus long que prévu, Adriane rejoignit sa cabine sans se faire prié, n'en ressortant qu'à de rare moment.

Les jours passèrent alors. L'air marin n'enracina pas la détermination de la jeune femme alors obligée de rester cloîtrée dans son logis. Consciente qu'elle se devait de bien tenir, elle s'occupa l'esprit du mieux qu'elle le pu dans l'espoir de ne pas paraître surexcité aussitôt pied-à -terre. L'écriture, la lecture et la nourriture furent ses principales occupations. Cependant, loin de se laisser aller, la jeune femme tenta bien que mal d'entretenir sa forme au court d'exercices courts et toniques, mais rien ne savait rivaliser avec une bonne course aux aurores, et sais rapidement que la jeune femme eut le mal du pays. Mal du pays qui ne resta pas forte heureusement ! La voix de la vigie retenti fortement par-delà les cloisons et Adriane bondit d'espérance.

Profitant alors du gros quart d'heures restant avant l'accostage, la femme fit un brin de toilette et se saisie de son armure. L'enfilant comme à l'accoutumé, elle méprisa un soupir en se voyant se présentée avec un tel accoutrement. L'arme était certes de belle facture, mais l'armure qu'en à elle restait d'un tout autre rang. Pour notre forgeronne, rien ne pouvait remplacer un alliage solide d'un accoutrement princier, mais en serait-il de même pour la capitale ? Même si elle rendait visite à un vieil ami, elle devait faire l'effort d'être différente. C'est alors dépitée quelle revue sa tenue à la hausse et mit enfin le pied hors du rafiot. Remerciant le commandant et son second d'un signe de tête respectueux, elle descendit d'un pas aérien. Esquivent les matelots et autres porteurs avec dextérité, Adriane réussi à rejoindre le point de rendez-vous. Cependant elle marqua un léger blanc qu'en aux couleurs hissé aux contours. Etait-ce bien là le lieu désigné dans la lettre ? Evidemment, cela faisait fort longtemps qu'elle n'avait pas revue la flotte en question, alors peut-être avait-elle oubliée tout simplement. Du moins c'est ce que se dit Adriane en reprenant sa marche avec assurance.

Enfin arriver, elle se présenta aux abords du Valkyrie sans dire un mots, barda sur l'épaule, armement en main...


- « Adriane Ashville, je souhait rencontré sir Waterac Bridelion. Dans la normal, celui-ci à était informé de mon arrivée ! »
avatar
Adriane Ashville

Messages : 3
Date d'inscription : 21/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Message par Dame Ikarea Waterac le Ven 10 Juin - 11:33

Bridelion était reparti à l'intérieur, se rendant compte qu'il avait oublié de mettre ses insignes d'Amiral. C'est donc un matelot d'une trentaine d'années, chauve, et portant une armure avec deux épées croisées sur le buste qui s'approcha d'Adriane pour répondre à sa requête.

"-Il en est informé, me semble, il était sur le ponton tout à l'heure. Il a dû retourner dans sa cabine. Je vais vous emmener à la passerelle, et je vais lui faire savoir que vous êtes là, Dame."

L'homme lui fit alors signe de suivre. Il enjamba une sorte de gros câble qui traînait sur le sol et semblait disparaître dans à l'intérieur du navire. L'homme monta ensuite les marches qui menait à un niveau supérieur du navire, dans lequel on trouvait la barre, mais aussi une table en son centre, attachée au sol, recouvertes de cartes et de parchemins.

"- Il n'y a pas de chaises ici, si vous en voulez une, je peux vous la récupérée plus bas, en passant prévenir l'Amiral."

L'homme attendra sa réponse avant de partir en courant prévenir l'Amiral.
avatar
Dame Ikarea Waterac
Admin

Messages : 36
Date d'inscription : 19/01/2015
Age : 18
Localisation : Fort-Criant

Voir le profil de l'utilisateur http://lamaisonwaterac.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Candidature] Adriane Ashville

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum